Artistes / Markus NINE

Artiste-nine-topDans la lignée de l’expressionnisme, de Munch à Bacon, Markus Nine fait partie de cette nouvelle génération d’expressionnistes français.

C’est à travers le corps humain qu’il a choisi d’exprimer son désir de partage. Si le corps est le fil directeur de son œuvre, l’artiste a choisi, après la terre, de travailler des matériaux plus forts, grillage, résine et pigments naturels.

Le sculpteur modèle l’enveloppe charnelle à la fois pour démystifier certaines souffrances, mais aussi pour transcender l’âme de ces corps étirés ou ramassés.

Intense et dépouillée, forte et vulnérable, sa sculpture dévoile un homme « en situation », au cœur de la vie et rongé par le temps, l’inquiétude, le vide et l’incertitude, sans faire l’économie d’une certaine violence, comme autant de signes manifestes des époques les plus troublées.

Né en 1960 dans la banlieue parisienne, Markus Nine se consacre exclusivement à la sculpture depuis près de quinze ans ; Il s’est formé à l’histoire de l’art à l’Ecole du Louvre, a étudié l’architecture ainsi que les arts appliqués à l’Ecole Duperret et expose régulièrement dans des salons et galeries en France et en Europe.

En 2003, une de ses œuvres entre dans les collections du Musée des Arts et Traditions Populaires de Toulouse. En 2006, il réalise une œuvre monumentale en commande publique pour la ville de Fontanil Cornillon. En 2008, Guy Denis (écrivain, poète et galeriste belge) le cite dans son ouvrage  « Les peintres de l’agonie ou les nouveaux peintres français de la douleur » aux Editions Bernard Gilson.

Aujourd’hui, il vit et travaille à St Martin d’Uriage, en Isère.

Ses Oeuvres